Articles catégorisés
Archive

Une recette Arthurienne :

Une maison d’édition : De Saxus
Une autrice : Kirsten White
Une légende fabuleuse
Des personnages attachants
De la magie
Des secrets
Des relations multiples
Un monde bien ficelé

L’ustensile de cuisine:

Une merveille, pratiquement une oeuvre d’art. Je n’avais lu que le titre et à peine vu à quoi il ressemblait que je voulais déjà l’avoir entre mes mains. Une belle illustration mais à l’intérieur, c’est encore plus beau. Les détails à chaque début de chapitre sont très délicats.

Une quatrième de couverture qui donne vraiment envie, pas mal de détails finalement mais c’est ce qui emballe encore plus. Je ne suis pourtant pas de celles qui aiment en lire trop en 4ème de couverture mais pour le coup, on parle de légende Arthurienne. J’avais besoin de savoir dans quelle direction cela partait pour être sûre de ne pas être trop déçue.

Comment j’ai découvert cette recette :
Comme toujours par les réseaux sociaux. J’ai vu une bookstagrameuse le partager en story. Je ne connaissais pas cette maison d’édition et j’ai décidé de m’y intéresser, ce qui est une superbe découverte vu la beauté de leurs livres. D’ailleurs j’ai une jolie petite liste qui m’attend à lire chez eux.

Les participants à la recette :

Guenièvre est ici le personnage principal de cette revisite de la légende Arthurienne (même si certains faits font partie de la vraie légende). C’est une jeune fille de 16 ans qui cherche qui elle est. Ce qui est normale pour une adolescente, mais à l’époque des chevaliers, ils deviennent tous adultes rapidement. Guenièvre est plus forte que ce qu’elle pense. Elle a besoin d’être utile et une réelle envie d’aider les autres, en particulier Arthur, car c’est pour cela qu’elle est à Camelot.

Arthur quant à lui est un roi de 18 ans avec d’énormes de responsabilités. Succéder à la tyrannie de son père Uther Pendragon n’est pas une mince affaire mais son peuple a confiance en lui et il ne vit que pour lui. Ce qui est parfois difficile au niveau de sa vie « privée » (enfin autant qu’un roi puisse en avoir). L’on sent quand même une profonde solitude et un besoin d’être aimé et épaulé dans la tâche qui est la sienne.

Mordred est un personnage qui peut avoir plusieurs facettes parmi les nombreuses revisites de la légende. Ici il est intéressant, avec une grande volonté, il sait qui il est et ce qu’il veut. Étonnamment, il met de l’humour dans cette histoire, à travers sa relation avec Guenièvre.

Bragien est la camériste de Genièvre. Elle est douce et gentille mais ne se laisse pas faire pour autant. Parfois, elle n’a pas sa langue dans sa poche. C’est un personnage attachant.

Lancelot est un vrai coup de cœur pour moi, par sa personne et son caractère (mais c’est tout ce que je dirai à son sujet).

Bien évidement, nous retrouvons les chevaliers, Merlin, la Dame du lac. Mais si je vous dis tout vous ne découvrirez plus rien.

La recette :

Une histoire qui place le décor, il y a parfois un manque d’action. On sent vraiment que c’est un premier roman. Il est intéressant et les personnages sont très agréables, parfois même plus que surprenants. J’imagine parfaitement bien chaque partie de Camelot et des forêts qui l’entourent.

Je n’ai réussi à visualiser autant un monde imaginaire que dans trois sagas : Harry Potter, La passe miroir et les Nocturnes. C’est vraiment plaisant.

Guenièvre est là pour aider Arthur contre une menace imminente. Mais elle n’est pas vraiment elle-même, elle cache un secret, celui de son identité. Ce qui est perturbant au début de l’histoire, mais c’était perturbant dans le sens intriguant.

Guenièvre va devoir accomplir son devoir de protectrice sans être repérée par qui que ce soit. Ce rôle ne sera pas simple à tenir étant donné qu’elle a aussi son devoir de reine. La stratégie va être dure à mener. Mais notre chère héroïne ne connait pas toutes les raisons de sa présence à Camelot. Elle est un rouage dans une machine plus complexe que ce qu’elle croit.

Les relations vont aussi prendre des tournures qu’elle n’avait pas imaginé. Arthur qui est son époux et protégé, va être plus énigmatique que prévu. Il y a aussi Mordred qui est le chevalier en qui Arthur à le plus confiance, il va donc lui confier une grande mission, protéger la reine. Mais Mordred va parfois l’avoir à l’œil d’un peu trop près.

Heureusement Guenièvre saura se faire des amis, Bragien, Modred, Lancelot. Mais chacun d’entre eux aura un secret, comme elle, qu’ils cachent.

Une intrigue vraiment remplie de mystère.

La dernière miette :

Les rebondissements s’enchainent à une vitesse folle, ce qui donne un mega coup de fouet à l’histoire. C’était juste un peu trop rapide pour moi, après une longue attente. J’espère que la suite arrive bientôt car là, mon cœur palpite à fond d’être en autant en suspense. J’aime les derniers mots du livre.

Conseil Lecture :

C’est un bon choix de lecture, c’est un ouvrage qui est linéaire sauf à la fin. Il est entrainant dans la lecture et décrocher n’est pas simple car on attend vraiment le moment où la grande action va arriver. Vous aimez la légende Arthurienne ou la magie et les chevaliers ce livre est fait pour vous. Après, je ne saurais dire si les fans incontestés de cette légende y trouveront leur compte. Moi j’aime beaucoup l’univers du Roi Arthur et avec cette version, j’ai fait une belle chevauchée.