Articles catégorisés
Critiques

Par Sealeha

Je me redressai brusquement, extirpée de ma torpeur par une sensation de chute. Non, tout allait bien ; j’étais toujours assise sur le tabouret, accoudée au comptoir. Devant moi, une larme de condensation dévalait lentement la paroi de mon verre presque vide. L’œil hagard, je regardai autour de moi. Le bar paraissait encore plus bondé qu’à l’accoutumée. Le brouhaha indistinct mais lancinant des fêtards faisait bourdonner mes oreilles et me donnait mal au crâne. La fatigue me frigorifiait. Il fallait que je m’aère.

Une recette chabuleuse :

  • Un auteur : Sébastien Perez
  • Un illustrateur : Benjamin Lacombe
  • Une maison d’édition : Flammarion jeunesse
  • Un chat
  • Une enquête
  • De l’amitié
  • De l’humour

Une recette surprenante :

Un auteur : Alejandro Palomas

Une maison d’édition : Cherche Midi

Une couverture originale

De l’émotion

Une histoire de famille

De l’amitié

La vie

Mary Poppins

L’ustensile principal :

Une couverture très originale, on sent que l’imaginaire est ciblé et que tout se passe dans la tête du petit garçon. On anticipe facilement l’aspect psychologique du roman. J’avoue que l’illustration me fait penser à l’univers d’Alice aux pays des merveilles plutôt qu’à l’oeuvre de Mary Poppins.

Concernant la 4ème de couverture, la rédaction nous laisse bien penser qu’au final même si le petit garçon est le personnage principal de l’histoire, tout ne tournera pas forcément autour de lui et sa passion pour Mary Poppins.

Les personnages :

Ce paragraphe sera pour une fois extrêmement court, car je ne ferais pas le portrait de chaque personnage. C’est un choix qui se justifie, vous le comprendrez en lisant le livre.

En tout cas, ils sont tous très attachants. Je vais quand même vous parler de mes deux personnages favoris. J’ai un vrai coup de cœur pour Guille car je suis maman depuis maintenant 3 mois, et j’espère que mon fils sera aussi sensible et courageux que ce petit garçon de neuf ans qui a une joie de vivre magique.

J’ai beaucoup apprécié Maria chez qui je me suis retrouvée. Elle cherche à aider Guille. Même si elle est psychologue de métier et moi animatrice, je fais toujours mon possible pour aider les enfants et adolescents que je côtoie au quotidien. C’est pour moi très important d’être là pour eux. Depuis 10 ans que je fais ce métier, des petits garçons comme Guille, j’ai appris à en connaitre quelques uns. Ils ont beaucoup à nous apporter. Il est merveilleux de partager des moments de jeux ou d’apprentissage avec eux.

La recette :

C’est une histoire surprenante, j’avoue que je ne m’attendais pas à être aussi éprise de cet ouvrage. Pourtant c’est le cas, il est plein d’émotions avec ce petit garçon qui a visiblement un problème, mais « lequel? ». Quelle est la face cachée de l’iceberg concernant Guille. Comme la dernière trilogie que j’ai lue, ici aussi chaque chapitre est narré par l’un des personnages. Décidément je suis vraiment fan de ce concept. Je trouve qu’ici il a encore plus ça place.

Vous vous demandez sûrement à quel moment Mary Poppins viendra t’elle jouer un rôle dans cette histoire. Elle est présente tout au long des pages par ce qu’elle représente pour Guille. Le titre nous informe bien que Guille veut devenir Mary Poppins, on ne peut pas lui en vouloir, qui ne voudrait pas être la célèbre nounou de chez Disney. Elle à LE sac à main dont toutes les femmes rêvent, elle n’est jamais coincée dans les bouchons ou n’a aucun problème pour se garer, grâce à son parapluie… Tout cela importe peu pour Guille.

Ce qui importe c’est ce mot : « SUPERCALIFRAGILISTICEXPLIALIDOCIOUS »! C’est un mot plein d’espoir pour notre jeune héros. Avec son imagination et ses convictions, il se donnera pour mission d’arranger toutes les choses qui sont triste autour de lui. Et d’une certaine manière Mary Poppins va l’ aider. Maria et Sonia vont vouloir l’aider en découvrant le ou les secrets que cache son beau sourire. Le père quant à lui, se voile la face par rapport à la situation. Les rouages et engrenages de l’histoire vont se dévoiler petit à petit. Même si l’on comprend très vite où l’auteur veut nous amener, on ne s’arrête pas de lire afin de confirmer notre hypothèse.

Parfois on ne s’imagine pas l’impact que peut avoir un personnage (de film, de dessin-animé, de BD, de roman,…) sur nos enfants. Ce roman nous le montre bien, je pense que chaque parent devrait le lire pour s’en rendre compte. Il prouve aussi ce que beaucoup ignorent, les enfants ne sont pas ignorants : ils savent beaucoup plus de choses qu’on ne l’imagine, ils ont juste une vision différente de celle d’un adulte.

La dernière miette :

Le dernier chapitre m’a fait verser quelques larmes, une force se dégage de cette scène qui donne vraiment la sensation d’être sur place.
Personnellement, il me manque un chapitre pour réellement savoir l’issue de la vie des acteurs. Mais bon, avec une fin comme celle-ci, on laisse place à l’interprétation que l’on veut pour la suite de leurs vies.

Conseil cuisine :

Ce livre est loin de ce que je lis habituellement et pourtant il m’a tellement touché. En plus, il est d’une fluidité remarquable. Il est prenant, il n’y pas d’action à proprement parler, cependant il est rythmé et on ne s’ennuie pas. Je le conseille plus plus plus, vous passerez un agréable moment et vivrez la vie pendant quelques instants à travers les yeux d’un enfant.

Peut être que certains parents écouteront plus leurs enfants, grâce aux mots d’Alejandro Palomas. Emmener un enfant voir un psychologue n’est pas honteux, ni un signe d’échec. Parfois c’est plus simple pour eux de parler à quelqu’un d’autre qu’à un membre de leur entourage.

Page 2 of 12123410...Last »