Une recette bouleversante :

  • Une auteure : Erin Stewart
  • Une maison d’édition : Gallimard Jeunesse
  • Une couverture sombre et colorée
  • De l’émotion
  • L’acceptation de soi
  • Un combat
  • Des amitiés
  • Une famille recomposée

L’ustensile principal :

Je voyais défiler sur les réseaux sociaux toutes les émotions qu’avait pu apporter ce livre. Après une petite conversation visio avec ma tante, je savais qu’il fallait que je le lise. Ma tante me l’a gentiment offert et je la remercie pour ce sublime cadeau.

Quand j’ai découvert la 4ème de couverture, j’ai tout de suite compris pourquoi les gens voulaient lire ce livre. Une histoire qui peut arriver à beaucoup d’entre nous.

Un livre qui va apporter admiration et humilité.

Et puis cette couverture toute noire comme brûlée, mais avec ces cheveux roses qui sont donne un touche de gaité, nous pouvons déjà ressentir les différents sentiments que les pages vont nous transmettre seulement en tenant ce livre et en lisant son titre.

Les participants à la recette :

Nous avons notre personnage principal Ava, jeune fille de 16 ans qui vit un malheur familiale mais aussi physique. Elle va devoir se battre contre le regard des autres et surtout contre celui qu’elle a sur elle-même. À travers les chapitres, nous allons la voir évoluer, cela est très agréable.

Il y a Cora et Glenn, tante et oncle d’Ava qui eux aussi ont vécu ce drame familiale, de manière différente.

Ensuite Piper un personnage pétillant, pleine de vie, par contre avec quelques secrets. Asad, gentil garçon, attentionné et un peu maladroit.

Madame Layne, la psy, elle, peut être agaçante, néanmoins indispensable. Je pense qu’après avoir lu cet ouvrage, certains se rendront compte de l’importance de parler.

La recette :

Comme vous vous en doutiez Ava se retrouve brûlée. Je ne vous direz pas exactement ce que son corps va subir. Les mots d’Erin Stewart sont plus parlant que les miens. Ava passe des mois à l’hôpital à se faire manipuler par les employés médicaux, qui font tout pour lui sauver la vie et lui permettre une vie « normale ».

Mais qu’est-ce qu’une vie « normale » après un drame comme celui-ci ? Voilà ce qu’Ava s’apprête à découvrir.

Elle a tout abandonné de son ancienne vie, ses amis, sa passion du chant et des comédies musicales, sa joie de vivre. Son médecin lui conseille de retourner au lycée, ce qui est plus facile à dire qu’à faire. Après débat avec sa tante Cora, elle accepte d’essayer. Elle change d’établissement scolaire, ne voulant pas voir ses anciens amis. Elle rencontrera Piper et Asad qui vont devenir ses amis. Tout ne sera pas simple bien évidemment, l’amour viendra se mêler à tout ça, un vrai triangle amoureux comme on les aime.

Ava et Piper vivant des situations plus ou moins similaires, n’ont pas du tout la même vision des choses. L’une entrainera l’autre, et elles se trouveront ensemble dans cette épreuve.

Alors nous y voilà Ava, part pour son premier jour, elle a juste envie de regarder le sol et avancer dans les couloirs en espérant que personne ne la remarque. Seulement elle va devoir affronter le regard des autres. Malheureusement à cet âge-là, les adolescents ne sont pas simples. Ils peuvent même être cruels. Je pense que cet ouvrage mériterait d’être lu en classe, pour inculquer  aux jeunes les conséquences de la vision des uns et des autres. Ils apprendraient à se mettre à la place de certains personnages.

Je ne vous raconterai pas plus de ce bijou.

La dernière miette :

Elle est parfaite, aucun regret aucun arrière-goût de « non ça ne peut pas se terminer comme ça ». Elle est réelle, juste et pleine d’espoir. Une fin qui conclut à merveille cette histoire émouvante, elle me donne même quelques frissons, en m’imaginant y être.

Conseille cuisine :

Je suis persuadée que vous vous dîtes, « c’est bon, je sais comment se déroule l’histoire »

J’avoue que tout au long des pages, nous ne sommes pas vraiment surpris, nous pouvons anticiper les futurs évènements. Pourtant cela n’enlève rien au livre, car même si l’on est au courant de la suite, nous sommes quand même très émus grâce aux mots de l’auteure.

Pour ma part, ce livre m’a littéralement bouleversée et cela dès le début.

Je remercie cette auteure pour ce bouquin, qui nous montre la réalité que peuvent vivre les grands brûlés. Merci aux personnes ayant donné les témoignages de leurs vécus et permis à ce roman d’avoir autant de sensibilité, de passion et, je pense, de réalisme.