Comment je l’ai découvert : 

Comme j’ai lu le tome 1 et qu’il m’a beaucoup plu, j’ai guetté la sortie du tome 2 avec une grande impatience. Donc quand De Saxus a annoncé la date de sortie, je me suis précipitée dans ma librairie. 

L’ustensile principal: 

Toujours aussi magnifique, une couverture brillante qui captive le regard. J’adore tenir ce genre de livre entre mes mains, c’est pour moi un vrai objet de collection. 

Les participants à la recette : 

Nous avons bien évidement les personnages que nous avons rencontré dans le tome 1. Guenièvre, Arthur, Mordred, Dandrane, Brangien …. tous révèlent une nouvelle facette d’eux-mêmes. D’autres personnages sont plus présents comme Tristan ou Lancelot. Même si nous les avions vus dans le tome 1, ils prennent une toute autre importance dans ce tome 2. 

Puis il y a de nouveaux personnages qui apportent tous leur pierre à l’édifice. Nous rencontrons Yseult, un personnage doux et délicat. À travers les mots de l’auteur nous pouvons ressentir toute la gentillesse de cette personne. Puis il y a la sœur de Guenièvre, Genièvre (oui oui c’est bien son prénom). Alors elle, elle est surprenante, imprévisible. Je l’adore, elle sait ce qu’elle veut et se donne les moyens pour y arriver. 

La recette: 

L’histoire est plus calme que ce à quoi je m’attendais, même si les moments d’actions ne donnent pas envie de décrocher du livre. Mais le plus, ce sont les révélations qui s’accumulent au fur et à mesure des chapitres. Le tourbillon de sentiment que vit Guenièvre est fort, perturbant et touchant à la fois. J’aurais quand même pensé à plus de combats, alors que ce tome commence à remettre chaque chose dans son contexte malgré le suspense qui y plane. 

Une quête va avoir lieu, et les choses ne se passeront pas comme prévues, bien évidemment. Guenièvre va se mettre en danger plus d’une fois mais elle pourra compter sur son entourage proche et moins proche. Son rôle de reine va prendre toute son importance dans ce tome, elle va essayer plus que tout d’être celle qu’il faut pour Arthur, celle que Merlin a envoyé au côté de son protégé. Au final, toute la question est là : qui est « celle » dont on parle ? 

La trame sur son identité est beaucoup plus compliquée et bien pensée que mon imagination me l’avait laissé entrevoir. Mais mon dieu je veux savoir qui est réellement Guenièvre? Que lui est-il arrivé? 


Ce qui me donne envie d’en savoir plus sur la Dame du Lac et sur Merlin. Pourquoi avoir fait ces choix ? J’ai vraiment envie de les retrouver plus dans le prochain tome. Je ne sais pas vraiment comment l’autrice les a imaginés et pourtant ils me manquent. Je trouve ça très fort, BRAVO. 

SPOILER: Petit aparté sur mon sentiment personnel MORDRED/ARTHUR. J’étais 100% team Arthur mais j’avoue que là, j’ai possiblement envie de passer dans la team Mordred. Il y a une telle tension entre lui et Guenièvre. Ce petit truc qui manque je trouve avec Arthur. Ils sont tous les deux très respectueux envers notre reine, et je trouve cela très noble. Mais cela ne l’aide pas pour faire son choix. Je pense que l’un d’entre eux doit se décider à l’aider à prendre une décision. 

La dernière miette :

Une fin, avec ce genre de phrase qui donne à réfléchir et donne envie de lire la suite 

Conseil cuisine : 

Alors voilà j’avoue avoir eu un manque d’action pour ce tome 2, malgré cela ce livre est totalement à lire, les personnages sont tellement attachants, l’intrigue est prenante. Mon dieu, dîtes-moi quand sort le tome 3.