Tome 1 : Le club des mauvais jours

Tome 2 : Le pacte des mauvais jours

Tome 3 : L’ombre des mauvais jours

Une recette dépaysante :

  • une autrice : Alison Goodman
  • une maison d’édition : Gallimard jeunesse
  • une époque
  • une femme forte
  • du mystère
  • des trahisons
  • de l’amour impossible
  • des bals

Ce qui m’a inspiré cette recette :

Ma tante du Canada ma parlait déjà de Lady Helen, il y a environ 4 ans. Mais vu le format, je voulais attendre la sortie poche qui a mis du temps à arriver. Et finalement, ma PAL a augmenté et j’ai mis Lady Helen de coté. Enfin le jour J est arrivé, puisqu’entre temps j’ai eu une liseuse ça a été du coup bien plus pratique vu la taille des livres. Je dois dire que j’avais peur d’être déçue tellement j’ai attendu pour les lire.

L’ustensile principal :

Les couvertures des trois livres sont gracieuses, elles dégagent vraiment de la puissance et on y reconnaît l’époque dans laquelle ça se passe avec cette calligraphie. À travers celle-ci on voit vraiment l’évolution de l’univers et de Lady Helen.

Puis les 4ème de couverture : elles sont toutes fabuleuses, elles donnent vraiment envie de se plonger dedans, je ne sais pas comment j’ai fait pour attendre aussi longtemps avant de les lire.

Les participants à la recette :

Ces ouvrages ont beaucoup de protagonistes, cela ferait une demi page par personnages si je devais vous parlez de chacun d’entre eux, car en plus de cela, ils apportent tous quelque chose de particulier à l’histoire, personne n’est mis de côté.

Je vais donc vous parler des deux plus importants et de mon coup de cœur.

Lady Helen Wrexhall est une jeune fille intelligente, grande mais pour une jeune fille de cette époque je la trouve aussi très franche et très ironique.

Lord Carlston est à la fois un héros et un anti-héros, personnage qui est tourmenté par ce qu’il y a en lui, mais aussi par les souvenirs de son passé et ce qu’il ressent aujourd’hui. C’est un personnage intéressant.

Darby est mon personnage préféré, elle est en tout premier lieu la femme de chambre de Lady Helen, mais avec le temps elle deviendra bien plus que cela. Elle a un franc-parler que j’apprécie encore plus que celui de sa maitresse, et surtout elle a énormément de courage et d’honneur.

La recette :

Lady Helen Wrexhall est une jeune fille qui fait ses débuts dans la saison mondaine en 1812. Après la perte de ses parents, elle se retrouve sous la tutelle de son oncle et sa tante. Elle a aussi un frère Andrew. Sa mère était considérée comme une traitresse à la couronne ce qui n’aide pas la jeune fille pour son entrée dans le monde. Helen sait que pendant tous les bals de la saison, elle va rencontrer plusieurs hommes qui lui feront la cour, l’objectif étant d’avoir une demande en mariage avant la fin de toutes ces mondanités. Pendant le tome 1 elle va faire la rencontre de Lord Carlston qui va lui révéler tout ce qu’elle veut savoir sur les étranges phénomènes qu’elle découvre sur elle-même. Notre Lady, un peu désorientée par tout ça, trouvera une confidente auprès de sa femme de chambre Darby. Sa seigneurie (Lord Carlston) apprend donc à Lady Helen qu’elle est une vigilante. (Vous me direz, je vous spoil, mais sérieux juste en vous donnant le nom vous comprenez ?) Elle doit aider ce monde qui est infesté d’Abuseur (Ok, là on comprend un peu plus, mais vous ne pouvez vous imaginer qui sont réellement ces créatures. Je ne me remets toujours pas de ce passage quand Helen VOIT la vérité). Mais Lady Helen est une personne extrêmement rare et ça n’annonce rien de bon.

Le tome 1 est de loin mon préféré, tout au long de l’ouvrage il y a une tension, comme un voile qui intensifie chaque phrase et chaque mot de l’autrice, pour que tout cela te traverse dans tout le corps. On est vraiment mis en haleine tout au long des pages. La relation de nos deux héros principaux fait beaucoup concernant cette tension.

La fin de ce premier opus s’enchaine à une vitesse grand V. Lady Helen va se retrouver propulsée face à un choix crucial pour son avenir en tant que vigilante, mais aussi en tant que femme. Personnellement j’aurai fait le même choix.

SPOIL DANS LA SUITE DU TEXTE

Dans le tome 2, Lady Helen se retrouvera donc loin de sa famille, suite à sa décision de sauver Lord Carlston qui la force à se retrouver dans une position des plus douteuses pour une dame à cette époque. En plus dans sa chambre (franchement les étoiles n’étaient pas alignées pour elle à ce moment là), son oncle est entré et a interprété la scène devant lui comme une personne ne connaissant rien au monde des vigilants. Elle va donc vivre sous la tutelle de Lady Margaret qui est au courant pour le club des mauvais jours. Il s’avère qu’elle est l’assistante de Lord Carlston. Un vigilant doit avoir des assistants qui connaissent le club des mauvais jours et prêtent serment comme les vigilants. Ils les aident dans la société, à avoir des espions, des alibis … Lady Helen et Darby vont prêter serment au club des mauvais jours, auprès de Pike un personnage qui est fort important. La femme de chambre et notre héroïne doivent s’unir mais cela doit être dans de bonnes conditions et malheureusement un obstacle va venir obscurcir le tableau.

Lady Helen et Lord Carlston ont pour mission de trouver au service de qui est Philip, l’abuseur qui attaque Helen à la fin du tome 1. Helen commence son entrainement de vigilante : elle va apprendre à gérer sa force, à se battre mais aussi à se déguiser, car une femme vigilante c’est rare, et elle n’a pas tous les droits comme un homme, ce qui peut poser problème pour accomplir des missions.

Au niveau des personnages on va retrouver Lady Margaret avec son frère que j’affectionne beaucoup, puis il y a Delia, une amie de Lady Helen va refaire son apparition et va avoir un rôle dans cette nouvelle vie. Nous allons découvrir Sprat, une jeune fille pétillante. Le conte D’Atraingue qui va être une personne peut présente mais très importante.

Lady Helen se retrouvera souvent dans des positions plus que particulière, et une fois ce sera le Duc de Selburn qui viendra l’en sortir mais pas comme elle l’aurait espéré. Le duc de Selburn court après Helen depuis le tome 1 (comme vous le savez). Il veut absolument l’épouser, c’est un homme qui sait ce qu’il veut.

Ce tome est tout aussi prenant et percutant que le premier, nous en apprenons plus mais nous nous posons encore des questions.

SPOIL CONCERNANT LE TOME 3

Lady Helen va se marier avec le Duc de Selburn, elle doit approfondir son nouveau pouvoir suite à la fusion avec le Ligatus. Pour cela elle doit travailler en binôme avec Carlston car ils sont aujourd’hui liés par l’alchimie. Ils doivent trouver l’abuseur suprême, ce qui va s’avérer être beaucoup plus difficile que prévu. Darby est aussi liée à Helen mais aussi à Carlston, ce qui est stressant car Helen va être en grande difficulté dans sa tête et Darby sera toujours d’une grande aide. Darby est définitivement mon personnage préféré.

Les personnages sont encore plus attachants, j’ai été surprise plus d’une fois, ce tome est vraiment plein de rebondissement.

La recherche de l’abuseur suprême n’est vraiment pas simple mais finalement cela va venir à eux d’une manière peu commune. La tante et le frère d’Helen vont être présents pour les préparatifs du mariage qui va demander à Helen autant d’attention que la destruction de l’abuseur suprême. Comment allier le fait être une femme et une vigilante à cette époque, où la femme doit tenir la maison comme une bonne hôtesse d’accueille. Et c’est ce qu’Helen acceptera de faire pour le Duc quand elle ira vivre chez lui avec toute son équipe. Cela va s’avérer plus compliqué que prévu. C’est une double vie peu simple, mais Helen va agrandir son cercle.

La tension de ce livre est encore plus palpitante que celui d’avant. Et mon dieu! Le dénouement! Mais c’est quoi ce bordel?! L’autrice est fabuleuse avec ce rebondissement de fin. Je ne m’en remets toujours pas.

La dernière miette :

Les fins de chaque livre nous donne envie de lire la suite directement. Je suis contente de ne pas avoir eu à attendre 1 an ou 6 mois entre chaque ouvrage.

Le conseil cuisine :

Je suis fan de cet univers. En plus, l’autrice a fait un travail de recherche fou concernant ces livres, je suis tellement impressionnée. Chaque page est prenante, poignante, haletantes et bien écrite.

Changer d’époque dans un livre ne m’arrive pas souvent, et cela m’a énormément plus. J’ai eu envie de plonger dans ce monde à chaque instant.