La recette caliente  (dans plusieurs sens) :

Une autrice : Jennifer Niven

Une maison d’édition : Gallimard Jeunesse

L’été

L’amour

La famille

L’amitié

Une île

Comment j’ai découvert la recette :

Si vous lisez mes articles, vous devez savoir que j’adore Gallimard Jeunesse, alors quand j’ai vu cet ouvrage tourner sur les réseaux sociaux, et qu’en plus les critiques étaient plus qu’excellentes, je ne pouvais pas passer à côté.

L’ustensile de cuisine :

J’ai la version numérique mais la couverture est telle qu’on a presque un besoin irrépressible de plonger dedans. Cependant après lecture du livre, j’avoue que je n’aurais pas imaginé cela comme couverture. En tout cas elle fait le job.

La 4ème de couverture est claire et nette, elle annonce la couleur. Cela est intrigant, ça nous laisse avec l’envie de savoir s’il y a un petit quelque chose que l’on ne nous dit pas.

Les participants à la recette :

Je vous parlerai seulement de nos deux acteurs principaux. Claudine, alias Claude, Clo, Cap’taine … est une jeune fille de 18 ans qui est une vraie tête de mule. Parfois elle se pose trop de questions et parfois elle agit sur un coup de tête et ne réfléchit qu’après. Elle a tout de l’ados qui vit tous les plus grands tournants de sa vie en même temps.

Jeremiah alias Miah est le garçon parfait que toutes les filles rêvent de rencontrer : gentil mais quand même avec ce côté bad boy, le jeune torturé qui ne veut parler à personne et qui est un peu le solitaire de l’île.

La recette :

Claude part sur une île chez sa tante, sa mère y a souvent passé du temps. Mais notre jeune demoiselle avait prévu totalement autre chose avec sa meilleure amie Saz.

Claudine se retrouve piégée par la séparation de ses parents qui la touche énormément et ce n’est que le début de la longue liste de ce qui va affecter notre héroïne.

Une fois sur l’île, elle va être négative et ne voudra pas s’y aventurer, en même temps quand vous dit que vous pouvez croiser un alligator ça ne donne pas trop envie de se balader. Bref, tout ça pour dire qu’elle finira par changer d’avis avec un peu d’aide bien évidemment.

Elle va donc rencontrer le beau et séduisant Miah, une relation qui ne commence pas de manière super positive, cela dit on ne va pas se le cacher c’est souvent le début de la passion.

Jeremiah et Claudine vont passer du temps ensemble et cette histoire est juste idyllique. Comme toute personne (je pense) j’ai été adolescente avec des amours d’été mais avec une histoire comme celle-ci, je veux bien avoir 18 ans à nouveau. Même l’île me fait rêver avec cette auberge, la maison des « enfants perdus », la plage avec les tortues et j’en passe. On est loin de la Martinique ou la Réunion, ces grands voyages instagramables, mais dans la description que l’autrice en fait je m’y voyais parfaitement bien en vacances. C’est à la fois un endroit humain et rassurant, ce qui est idéal pour Clo qui a besoin de cela pour découvrir la nouvelle Claudine.

La dernière miette :

La fin du livre m’a émue, j’y ai pratiquement versé une larme, en tout cas j’ai eu une boule dans la gorge dans ce dernier instant d’intimité que Claude partage avec nous. Ces derniers ressentis, ce moment où je me suis demandé comment cela pouvait finir.

Une fin à laquelle je ne voulais pas croire.

Conseil cuisine :

Cette histoire est à lire, que vous soyez adolescent ou jeune adulte ou encore un adulte qui a juste envie de se souvenir des ces amours d’été.

Merci à l’autrice pour ce travail juste et percutant car ce qui donne toute la beauté de ce livre, c’est que l’on ressent vraiment que c’est du vécu, les émotions sont réelles et puissantes.

Je pense que les jeunes qui vivent un seul des moments que peut vivre Claude, début de la sexualité, divorce, mensonges… peuvent totalement se retrouver à travers ces pages.