Une recette Disney qui voyage dans le temps :

  • une belle couverture sombre
  • une auteure : Liz Bradswell
  • une maison d’édition : Hachette Heroes
  • une question qui n’annonce rien de bon pour notre héroïne
  • des personnages que l’on retrouve et que l’on aime
  • des nouveaux personnages attachants
  • des anciens personnages que l’on apprend à mieux connaitre
  • un bond dans le futur

Un dressage sombre et hypnotisant:

Comme je vous l’avais dit dans mon article précédent sur « Une histoire éternelle », j’étais aux anges en entendant parler de cette collection. Mais Profondeurs de l’océan n’était pas dans les trois premières sorties par Liz Braswell. Quand j’ai pour la première fois lu sur la page Facebook d’ Hachette Heroes qu’un Twisted Tales sur Arie,l la petite sirène allait sortir, je suis devenue hystérique. Elle est ma princesse Disney préférée et c’est l’un de mes deux Disney Favoris.

Quand le visuel de la couverture a été mis en ligne sur les réseaux sociaux, je n’ai en rien été déçue, le choix de la couleur était parfaite, nous avons Ursula aussi imposante qu’elle puisse l’être. En regardant cette couverture je revois notre sorcière des mers à la fin d’Ariel, la petite sirène, pour la bataille finale. Nous pouvons voir sur cette couverture, tous les symboles importants de ce Disney : Atlantica, le château du prince Eric, un bateau, le coquillage magique qui emprisonne la voix de notre princesse.

Puis nous pouvons voir cette question : «  Et si Ariel n’avait jamais vaincu Ursula? » Cela insinue que le classique Disney aurait mal fini. Mais comment ? Que s’est-il vraiment passé ce jour-là ?

J’imagine donc redécouvrir le Disney avec des variations et une nouvelle fin. En plus, les premières lignes de la 4éme de couverture me laissent penser la même chose. Et puis d’un coup, il y a ce passage : « Cinq années plus tard, … » ooooh mon dieu !!!!!! C’est une suite, en effet, le dessin animé a mal fini et Liz Braswell nous propose un bond dans le futur, avec cette version un peu différente. Il faut en premier oublier la fin du Disney car il n’y a pas de mariage sur le bateau, pas de grande bataille dans l’océan…

Je me retrouve donc là avec dans les mains une suite revisitée de MA princesse coup de cœur. Je me dis à ce moment-là : «  Oubliez moi, j’hiberne ». Ayant déjà lu une revisite de cette auteure je suis sûre de ne pas être déçue.

Les participants à la recette :

Bien évidemment nous retrouvons tous nos personnages principaux, Ariel sans sa voix, le prince Eric un peu nunuche, Sébastien et Polochon égaux à eux-mêmes, Eureka avec le plumage grisonnant, Ursula avec ces deux acolytes Flotsam et Jetsam, le roi Triton même si on ne le voit pas beaucoup. Ils sont tous là, avec les même traits de caractères, à un détail près : ils ont quand même quelques années de plus, certains ont donc appris de leurs erreurs.

Liz Braswell a encore une fois parfaitement cerné ses personnages.

Il y a des personnages que nous connaissons mais que nous allons encore plus découvrir : Grimsby le majordome, qui sera d’une grande aide pour le prince et Attina, la plus grande des sœurs d’Ariel. J’étais ravie de pouvoir en lire un peu plus sur une des sœurs, et j’aurais même voulu en savoir encore plus et découvrir les autres.

Puis il y a les nouveaux personnages :
  • Jonas, petite fille d’Eureka, qui est tellement adorable mais avec un immense courage
  • Vareet, qui aura elle aussi beaucoup de courage et aidera Ariel
  • Carlotta, amie d’Ariel à l’époque où elle vivait dans le château pour séduire le prince
  • La marchande qui croit aux sirènes

Tous ces personnages aideront notre princesse d’une manière ou d’une autre. Il n’y a pas toujours qu’un héros dans une histoire.

La recette :

Nous nous trouvons donc 5 ans après. Ariel devient reine d’Atlantica alors qu’elle est la cadette de la famille. Elle doit reigner, et sans voix. Elle apprend la langue des signes de son peuple. Et fait son travail sans se plaindre, alors que cela lui rappelle tous les jours les erreurs de son passé. Encore une fois, cette écrivaine nous parle d’un problème que l’on retrouve dans le monde aujourd’hui : la difficulté de communiquer (que l’on ait un handicap ou non) et d’apprendre à surmonter ses fautes.

Ursula est mariée à Eric en tant que Vanessa. Le prince n’est plus vraiment lui-même. Vous vous doutez bien qu’avec notre chère sorcière des mers dans les parages cela est totalement normal. Ursula a un plan bien précis en tête. Elle n’a pas passé 5 années de sa vie sur terre, juste pour faire jolie, avec un corps qui n’est pas le sien, tout ça pour rendre jalouse notre petite sirène.

C’est au final un personnage secondaire qui va redonner l’espoir à Ariel, elle qui se croyait perdu dans les profondeurs de l’océan, qui ne pensait jamais remettre les pieds sur terre. Elle va y retourner et chambouler le plan de notre vilaine. Cependant, elle n’y arrivera pas seule, plusieurs personnages seront là pour la seconder. Ursula ne se laissera pas manipuler si facilement, elle connait chacun d’entre eux sur le bout des doigts. Elle sera un adversaire redoutable, le chantage est toujours son meilleur atout. Elle reste la reine des contrats.

Il n’y a pas de suspense concernant les personnages, car nous savons qui sont les gentils et les méchants. Le suspense c’est l’histoire elle-même. Pourquoi Ariel est-elle reine ? Triton fait-il vraiment partie du passé ? Quel est le plan d’Ursula ?

Liz Braswell perturbe notre connaissance de ce Disney avec des questions qui se rajoutent au fur et à mesure dans notre tête. Nous essayons de comparer ce que l’on connait aux milliards de possibilité. Toute interrogation à sa solution, elles ont été parfois évidentes et parfois surprenantes.

La dernière miette :

Quand j’ai lu le dernier chapitre concernant Ariel et Eric, je me suis dit voilà, c’est la fin et puis leur conversation n’était pas tout à fait celle que j’attendais. J’ai été agréablement surprise.

Et puis là, une surprise, il y a encore un chapitre qui porte le nom d’un personnage secondaire. Loin des yeux ne veut pas toujours dire loin du cœur.

Cela pourrait-il déboucher sur une suite ? Je reste perplexe avec cette idée mais vous me donnerez votre avis en le lisant

Le petit conseil cuisine :

Encore une fois une belle revisite, nous y retrouvons l’écriture fluide, agréable et charmante de Liz Braswell. Je ne vous cache pas que pour le moment, j’ai une préférence pour « Une histoire éternelle ». Mais celui-ci vaut le coup, alors foncez en librairie pour vous le procurer et donnez mois votre avis.