Une recette ?

  • un meurtre
  • de l’amitié
  • de l’amour
  • une intrigue
  • un rebondissement fou

L’ustensile de cuisine :

Le titre, écrit en rouge, qui prend toute la place sur la couverture du livre m’a interpelé. Mais aussi les visages de nos personnages qui y sont cachés. Que cachent-ils d’ailleurs? Je me suis donc approchée et ai lu la 4ème de couverture. Elle révèle beaucoup sur l’histoire et donne vraiment envie de comprendre ce qui se passe.

Les participant à la recette :

Nous avons beaucoup de personnages dans ce roman, ils ont tous un petit quelque chose qui apporte un plus à l’histoire.

Même si j’avoue avoir eu du mal avec certains au début, nos acteurs principaux sont vraiment trop attachants.

Tout d’abord Simon, la victime, toujours à l’affut de la moindre information. S’il n’était pas mort, il aurait fini à 80 ans, sur un banc, à faire des commérages. Sa passion : les secrets des autres. Est-ce qu’il s’intéresse tellement aux autres pour cacher son propre secret.

Alors nous avons Bronwyn ,première de sa classe, toujours dans le droit chemin. Elle ne sait pas trop ce que veut dire le verbe s’amuser. C’est une personne loyale envers les personnes qui l’entourent. Quel est sont secret ?

Ensuite nous avons le beau et sexy Nate, le bad boy de la team déjà fiché à la police pour vente de stupéfiants. Il n’est cependant pas toujours aussi sûr de lui qu’il peut le montrer. Quel est son secret?

Puis Addy, la jolie fille du lycée, populaire, appréciée de tous mais pas non plus la numéro un. Je dirais qu’elle est numéro deux, sauf pour ses cheveux qui sont apparemment splendide. J’ai eu du mal à m’attacher à ce personnage, que je trouvais passif. Finalement au fur et à mesure des pages elle est devenue ma préférée. Quel est donc son secret ?

Et pour finir nous avons Cooper, le sportif beau gosse en mode « toutes les filles veulent sortir avec moi », mais la chanceuse c’est Kelly. En passe de devenir pro au baseball ou tout du moins de gagner une entrée dans une bonne université. La fierté de son père, qui ne jure que par ses statistiques. À lui aussi, quel est son secret ?

Il y aussi Ash et Maeve, qui sont des acteurs importants, présents pour leurs familles. Je les affectionne beaucoup.

Nous avons encore tellement de personnage, Jeanne, Jake, Luis… ils apportent tous énormément. Malheureusement je ne peux pas passer toute la chronique à ne parler que des individus qui parcourent les pages du livre. Je vous laisse découvrir tout ça par vous même.

La recette :

Une histoire très intéressante. Je m’éloigne à moitié des mes habitudes, les romans sur des lycéens, j’en ai plusieurs à mon actif, cela tourne plus autour du fantastique ou d’une simple romance. C’est une première concernant le meurtre et l’intrigue policière. Et j’ai adoré. Alors je calme tout de suite ma copine Meli-Melo qui est une grande fan de policier, je ne suis pas encore prête pour tes romans fétiches, peut-être un jour.

Encore une fois, un chapitre un personnage. En ce moment je ne tombe que sur des romans comme ça. C’est parfait ici, il y a un petit truc en plus, le jour et l’heure comme un journal intime. Ce qui permet de parfaitement se situer dans l’histoire.

Des secrets, une heure de colle, un mort, de l’amitié, de l’amour, des histoires de famille. Un cocktail parfait.

Nos lycéens collés vont être accusé de la mort de Simon, leur vie va se retrouver totalement chamboulée entre l’enquête de police et les médias qui s’en mêlent… que s’est-il réellement passé? La réponse est dans le livre. En tout cas je suis restée choquée du verdict.

Peut-être que les lecteurs qui ont plus l’habitude de ce genre d’ouvrage vont comprendre plus vite que moi. Personnellement j’n’ai pensé à cette solution que quelques pages avant qu’elle soit révélée et je me disais que ce n’était pas possible… pourtant Karen M. McManus l’a fait.

Un petit bémol, la révélation est peut être un peu rapide à mon gout. Mais elle en vaut quand même le coup.

Des histoires d’amour sans surprise mais pour lesquelles j’étais à fond. En fait, ce qui entoure la vie de nos personnages autre que la mort de Simon ne pas beaucoup surprise. Je comprenais ce qui se profilait avant que ça n’arrive. Mais cela ne m’a pas dérangée car au final, toute l’histoire est là : « comment peut on avoir un mort dans une classe de 6 personnes sans que personnes ne se rende compte de rien ? »

Ce livre montre à quel point les adolescents peuvent être durs entre eux et envers eux-mêmes.

Parfois ils ne se rendent pas compte qu’un acte qui peut paraître insignifiant à leurs yeux ne l’est pas obligatoirement aux yeux de quelqu’un d’autre. D’un côté, je suis pour faire lire ce genre d’ouvrage aux lycéens pour qu’ils comprennent les comportements des gens qui les entourent. Mais j’ai toujours un peu peur que ça leur donne aussi des idées…

La dernière miette :

Je vais élargir celle-ci à plusieurs chapitres. Une fin qui nous montre la vie de nos amis après le dénouement du crime. J’ai beaucoup apprécié, j’aime le système. Souvent frustré à la fin des romans ou des films quand c’est la fin; « bim le bisous et stop » Ben non, je veux savoir ce qui se passe après.

Donc là nous savons, vous allez dire que je suis rabat joie, que c’était peut-être un peu long, mais au moins ce n’est pas bâclé. Je remercie l’auteure de me permettre de voir la vie de nos acteurs dans leurs happy ends.

Conseil cuisine :

Fan de roman jeunesse, lycéens il faut absolument lire se livre. La plume est entrainante et la traduction fluide. En tout cas pour mois il mérite une adaptation en film ou même encore mieux en série. Netflix, amazon prime … qui sera le premier sur le coup ?

Je sais que l’auteure a écrit un autre livre « Se taire ou mourir », j’ai hâte de le lire. Merci de me faire apprécier un nouveau genre de livre.

PS cuisine :

Si vous êtes ados et lisez se livre, ne vous renfermez pas si vous avez un soucis, parlez-en, je rappelle que c’est une fiction. Et si vous êtes parents et que votre ados lit ce livre ne vous inquiétez pas c’est très bien de lire, chacun son style. Mais prenez le temps de parler avec lui pour échanger sur l’ouvrage.