Articles étiquetés
gaiman

Neil Gaiman

Ah. Neil. Monsieur Gaiman. Vous commencez sérieusement à me plaire. Après avoir lu Good Omens, appris qu’il était à l’origine de Coraline, et su qu’il était aussi scénariste de comics, j’ai souhaité m’intéresser un peu plus à cet auteur. Et quelle bonne idée ce fut !

Okay, mais c’est quoi ?

American Gods, c’est un parcours initiatique fantastique à suspens publié en français en 2002, écrit par Neil Gaiman. Il raconte comment Ombre, un petit voyou, reprend le contrôle de son destin en sautant à pieds joints dans l’univers magique des Dieux, toutes mythologies confondues.  Une série adaptée de ce roman est actuellement disponible sur Amazon Prime, mais personnellement je préfère lire avant de voir, donc je ne sais pas encore à quoi elle ressemble.

Et du coup, c’est bien ?

C’est un roman extrêmement bien construit dans lequel on s’attend à tout, et dans lequel on retrouve ou découvre des divinités célèbres et oubliées. On visite pas mal les États-Unis mais on suit surtout le périple d’Ombre, un grand gaillard un peu perdu qui va redonner peu à peu un sens à sa vie en suivant tête baissée un inconnu qui lui offre un boulot. Mais le suspens grandit lorsqu’il s’aperçoit que Voyageur, le nom sous lequel on connaît l’inconnu, prépare quelque chose de plus grand que ce qu’Ombre aurait pu imaginer.

Hm, tu peux développer ?

Le parcours d’Ombre est clairement la pierre angulaire de ce récit. On découvre ici un jeune homme plein de forces et de faiblesses. On l’observe depuis le moment où il touche littéralement le fond, jusqu’à ce qui se réalise complètement. Bien sûr il lui faudra taper du pied et nager à contre-courant pour s’en sortir. Des évènements plaisants, déplaisants, des rencontres plus originales les unes que les autres.

Voyageur, le nouveau patron, est vous l’aurez compris, le membre mystérieux d’un panthéon assez connu. Il passe en coup de vent, donne des ordres à Ombre, lui présente ses vieux amis. C’est un véritable escroc, un homme mystérieux qu’on apprend à apprécier mais qu’on aime encore plus détester.

En ce qui concerne l’histoire, je ne veux pas trop en révéler. Mais une chose est sûre, vous avez le suspens d’un thriller, un mystère digne d’un policier, la magie d’un livre fantastique, un bon quota de référence mythologique, un bonne dose de philosophie, et même un soupçon de romantisme. Vous saurez comment les Dieux sont arrivés en Amérique, ce qu’ils sont devenus et comment ils  survivent malgré l’apparition de dieux nouveaux, plus jeunes et plus populaires. Bref, un sacré voyage.

Dans l’ensemble, c’est une belle réflexion sur les croyances et leur pouvoir. Si on devait formuler le genre de questions qui se posent tout au long du roman ce pourrait-être: «Nos croyances peuvent-elle nous survivre ? » ou encore, «Quelle forme prend notre foi dans le monde moderne ? ».

En bref ?

Ce livre est un package de plusieurs genres qui s’entremêlent à merveille. Une histoire passionnante et instructive de foi et de confiance. Un parcours initiatique qui peut sembler loin de nous concerner, mais qui nous captive pourtant par sa justesse. Un personnage principal touchant et des personnages secondaires pour le moins intrigants.

Du coup, je le lis?

Personnellement, il m’a donné envie de regarder la série. Le suspense et l’action, les décors, la représentation des dieux mythiques. C’est pour moi un roman très visuel en plus d’être philosophique. Il vous embarque directement au cœur du problème et vous mène coûte que coûte jusqu’à la fin, jusqu’au twist final. Alors si vous êtes passionné de mythologie, ou simplement en quête d’évasion, foncez lire American Gods.

Un dernier conseil ?

Prenez le temps de réfléchir à ce en quoi vous croyez, mais n’oubliez jamais de croire en vous.

Terry Pratchett & Neil Gaiman

Ma meilleure amie m’a offert ce livre il y a deux ans environ. Je lui avais promis de le lire très vite pour qu’on puisse en parler, car elle l’avait adoré. Et me voici, deux ans plus tard… C’est probablement le sud qui déteint sur moi.